• Menu
  • Soutenez-le-FIL

LÀ D’OÙ JE VIENS, DARLING !

Samedi 23 septembre – 20 h
Cinquième Salle
PDA

Admission générale
30 $ / 27$ (65 ans et plus) / 25 $ (30 ans et moins)
Achat en personne et par téléphone à la Place des Arts
et en ligne sur placedesarts.com

Prague_Gabor-Szilasi
© Gabor Szilasi

Au cœur de ce spectacle, il y a les mots de l’écrivaine biélorusse Svetlana Aleixievitch, prix Nobel de Littérature 2015, incarnés par l’actrice Sophie Desmarais. Mais il y a aussi ceux de Madeleine Gagnon, de Tania Langlais, de Claudio Pozzani et de Violaine Forest. Ce soir-là, il sera bien sûr question de la guerre, de l’exil, de la dépossession et de la filiation mais aussi d’espoir et d’humanité. Un spectacle émouvant qui nous invite à plonger dans le réel comme dans un film de Tarkovski.

Là d’où je viens, Darling ! ce sont, entre autres, les voix des derniers témoins de Svetlana, le chant de la terre de Madeleine, l’écho des douze bêtes aux chemises d’homme de Tania et le son d’une page déchirée avec Claudio. Ce spectacle, c’est aussi une transe poétique avec des musiques de tous les horizons pour trame sonore, des chorégraphies minimalistes dansées par Jean-François Duke ainsi qu’un univers visuel et cinématographique faisant écho aux émotions proposées par des textes et des témoignages qui nous feront voyager de Beyrouth à Minsk, de Bosnie à la Crimée.

C’est à la poète Violaine Forest que l’on doit ce spectacle, qu’elle a créé en 2015 à la Fonderie Darling et qui, depuis, propose, selon les auteurs qui font partie de la distribution, une œuvre sans cesse renouvelée, qui nous interpelle et nous touche chaque fois différemment.

• • •
Direction littéraire et artistique Violaine Forest
Actrice et interprète des textes de Svetlana Alexievitch Sophie Desmarais
Auteur-e-s et interprètes
Madeleine Gagnon, Claudio Pozzani (Italie), Tania Langlais et Violaine Forest
Danseur Jean-François Duke

Extraits de Sacrifice d’André Tarkovski © 1986 Argos Films – Svenska Filminstitutet
• • •
Le FIL tient à remercier l’Institut Italien de Culture de Montréal qui a permis la participation de l’écrivain Claudio Pozzani à ce spectacle.
Sophie_Desmarais
© Maxyme Delisle

« Bien des fois, j’ai été choquée et horrifiée par l’être humain, j’ai éprouvé de l’admiration et de la répulsion, j’avais envie d’oublier ce que j’avais entendu, de revenir au temps où j’étais encore dans l’ignorance. Et plus d’une fois aussi, j’ai eu envie de pleurer de joie en voyant la beauté de l’être humain..»
– Svetlana Alexievitch

libraires