MOTS D’APPUI – FIL 2020

Ministre-Steven-Guilbeault_OL

Au cours des derniers mois, les Canadiens et Canadiennes se sont serré les coudes pour faire face à la pandémie de la COVID-19. Alors que nous espérons voir bientôt la fin de cette crise, des activités comme le Festival international de littérature (FIL) jouent un rôle important dans nos vies. En effet, si les arts et la culture nous inspirent, ils nous réconfortent aussi dans les moments difficiles.

Cette année, c’est une version hybride que nous présentent les organisateurs de ce 26e festival. C’est donc en ligne, en salle et dans les espaces publics que le FIL nous invite à découvrir des œuvres marquantes d’ici et d’ailleurs. Comme toujours, il offre une vitrine aux écrivains et aux artistes de différentes disciplines, en plus de leur proposer un espace de création où mettre en valeur la beauté de leur art.

À titre de ministre du Patrimoine canadien, je félicite tous ceux et celles qui ont uni leurs efforts pour réinventer le FIL de cette année. Notre gouvernement est heureux de vous appuyer dans votre mission.

L’honorable Steven Guilbeault

canada

SimonBrault_-Edit_Photo_Conseil-des-arts-du-Canada-Martin_Lipman

© Martin Lipman

Les arts nous aident à mieux nous comprendre les uns les autres; ils nous incitent tous ensemble à imaginer un monde meilleur.

En cette période sans précédent, les artistes et les organismes artistiques adoptent des approches novatrices pour continuer de créer et de partager leurs œuvres avec le public. Alors que nous sommes aux prises avec des défis immenses à l’échelle mondiale, les arts sont une réserve inépuisable de renouvellement, d’inclusion et de résilience.

Le Conseil des arts du Canada est fier d’appuyer le Festival international de la littérature, qui mise résolument sur le pouvoir rassembleur des œuvres qu’il présente.

 

Simon Brault, O.C., O.Q.

Directeur et chef de la direction

CACnoir-copie

Photo-Nath-Roy-Lo-Res

Le FIL, une célébration de la littérature !

Le Festival international de la littérature offre aux écrivains et aux artistes un espace dynamique de création et de diffusion. Il fait rayonner au-delà des frontières la langue française et le talent dont nous sommes fiers. C’est une formidable vitrine pour la littérature québécoise.

Votre gouvernement est heureux de soutenir ce festival multidisciplinaire qui contribue à la vitalité culturelle de la métropole. Cette belle manifestation célèbre la richesse des mots et répand le plaisir de la lecture. Pour les écrivains et les artistes, c’est un moment propice à la création et à l’échange des idées et des savoir-faire.

Bon festival !

Nathalie Roy
Ministre de la Culture
et des Communications

logos

 

nathalie_maille_7769_1000pix.Photo-Nathalie-Saint-Pierre

Le Festival international de la littérature nous invite à célébrer les mots à travers une édition hybride et audacieuse. Ponctuant magnifiquement le passage des saisons, elle arrive à point pour lancer la rentrée littéraire. Le Conseil des arts de Montréal est fier de saluer l’apport significatif du FIL dans le paysage culturel montréalais. Lieu d’innovation, de discussion et de rencontre, le FIL se démarque par son excellence et sa pertinence. En ces temps de défi, la littérature s’est révélée à certains et a confirmé son caractère essentiel pour d’autres. Nous avons besoin de ses lumières, de ses univers, de sa capacité à nous émerveiller et à nous faire réfléchir. Quel bonheur de savourer les mots aussi grâce à de nombreuses disciplines qui se joignent à cette grande fête ! De la scène à l’écran en passant par la musique, le FIL fait la part belle à une littérature généreuse et omniprésente dans nos vies. Le public aux mille visages et les artistes dont le cœur bat au rythme des mots renouvelleront heureusement leurs palpitants rendez-vous.

Je vous souhaite, à toutes et tous, une édition des plus mémorables !

Nathalie Maillé
Directrice générale du Conseil des arts de Montréal

noir_Logo_CAM+Montreal

SL102775

© Sylvain Légaré

C’est dans notre nature de vouloir nous rapprocher les uns des autres.

Alors que les circonstances actuelles nous obligent collectivement à tempérer cet élan naturel,  le 26e Festival international de littérature (FIL) nous démontre à quel point les mots transcendent l’espace et les contraintes de tous ordres. La littérature nous encourage à cultiver par les mots les liens essentiels, de l’esprit et du cœur, qui nous définissent et nous unissent.

Les organisatrices et organisateurs du FIL ont déployé des trésors d’imagination et d’efficacité pour que cette grande célébration des mots ait lieu cette année, et je les en félicite.

La formule hybride imaginée – à la fois numérique et devant public – favorisera les échanges culturels locaux et internationaux, les rencontres et les découvertes à travers des spectacles, des ateliers et des concerts.

Je me réjouis que le volet numérique de la programmation permette aussi la participation de nombreux diffuseurs étrangers, notamment de France et de Belgique. Leur présence permettra de faire rayonner encore davantage notre littérature et d’anticiper des projets de coproduction ou encore de diffusion de nos spectacles.

Le Festival international de la littérature joue un rôle déterminant pour le milieu littéraire montréalais et pour la vitalité de notre culture.

J’invite toutes celles et tous ceux qui aiment les mots, les livres et la lecture à se joindre à cette célébration de notre littérature.

Valérie Plante
Mairesse de Montréal

Ville-de-Montreal