LE FIL À HAÏTI

Cinq écrivains québécois au Festival Libérez la Parole

Un projet réalisé grâce au généreux soutien du Conseil des arts du Canada et de CIDIHCA

À quelques mois de sa prochaine édition, le Festival international de la littérature (FIL) s’envole pour Haïti pour participer au Festival Libérez la parole, organisé par le Centre PEN Haïti, du 12 au 19 juillet. Ce sont Carole David, David Homel, Michèle Ouimet, Stanley Péan et Michel Vézina qui ont été choisis pour représenter le FIL lors de cet important festival qui se veut un lieu de promotion littéraire et de défense de la liberté d’expression.

Tout au long de leur séjour en Haïti, les écrivains québécois participeront à des tables rondes et des soirées littéraires en compagnie de leurs collègues haïtiens Jean-Euphèle Milcé, Kettly Mars, Lyonel Trouillot, Emmilie Prophète et plusieurs autres. Ils seront accueillis à la Librairie La Pléiade, connue comme lieu de résistance à la dictature duvaliériste. Ils iront à la rencontre des lecteurs et des lectrices à Port-au-Prince mais aussi à Gonaïves, Jacmel, Cayes et Petit-Goâve. Et à chaque fois, comme le disent les organisateurs de Libérez la parole, avec « l’exigence de défendre la parole et de permettre le dialogue libre dans une reconnaissance de la parole de l’autre parce que la fracture menace des espaces qu’on croyait conquis ».

Michelle Corbeil, directrice générale et artistique, se dit extrêmement fière que le FIL participe à cette importante manifestation littéraire. « Il était temps que nous nous rendions en Haïti, a-t-elle déclaré. Au cours des dernières éditions de notre festival, nous avons rendu hommage à Jacques Roumain, Aimé Césaire et Dany Laferrière, accueilli le grand Frankétienne, présenté l’an dernier un très beau spectacle de Michèle Lemoine en présence de jeunes Haïtiens très talentueux et organisé de nombreuses manifestations avec Rodney Saint-Éloi et Mémoire d’encrier. À chaque fois, la littérature aura permis  des rencontres inoubliables entre deux cultures francophones d’Amérique qui ont tant à partager. Cette fois, c’est notre tour de rendre visite à nos amis haïtiens ».

Le FIL tient à remercier Jean-Michel Milcé, écrivain et président du PEN Haïti, et toute son équipe, Solange Lafontant, directrice de la Librairie La Pléaide de Port-au-Prince, ainsi que tous ceux et celles qui ont permis que ce projet se réalise.

CCFA_RGB_colour_f
CIDIHCA
unnamed
Le Centre PEN Haiti a été créé au début de l’année 2008 à l’initiative de Georges Anglade notamment. Ce dernier a été chargé en automne de la même année de présenter le discours d’intronisation du nouveau Centre au Congrès annuel du PEN international à Bogota, en Colombie.
Le Centre PEN regroupe une centaine d’écrivains et de journalistes allant des plus connus à ceux qui abordent les métiers de l’écriture avec la publication d’un livre ou d’articles dans les journaux et sites d’informations.
Attaché, comme les 140 autres Centres PEN du monde, aux valeurs de tolérance, de paix et de liberté, le Centre PEN Haïti s’engage à favoriser les échanges entre les créateurs, travailleurs de la plume et la population, entre écrivains haïtiens et étrangers, à travailler pour la libre circulation de l’information et le partage, autant que possible, des savoirs et le libre accès à la culture

Logo-Pen-Haiti