LE FIL AU CŒUR DU QUARTIER DES SPECTACLES

DE MONTRÉAL À BERLIN

berlin

La Maison fontaine

À quelques pas du Parterre du Quartier des spectacles, les festivaliers littéraires vont découvrir une autre installation éphémère : la Maison fontaine conçue par Markus Bader, un des membres fondateurs du collectif d’architectes allemand raumlaborberlin. Oeuvre à la fois architecturale et artistique, la Maison fontaine est un lieu de rassemblement permettant d’apprécier l’art et de célébrer l’eau. Sept artistes locaux ont participé à l’animation de cette installation, coproduite par le Goethe-Institut Montréal et le Quartier des spectacles, en créant des œuvres sonores, des installations lumineuses et des performances sur le thème de l’eau et de l’environnement urbain.

Afin de souligner ses liens «historiques» avec le Goethe-Institut Montréal, partenaire du festival dès l’année de sa fondation en 1994, le FIL est heureux de vous inviter à assister  à une série d’activités se déroulant sur l’un et l’autre, de l’un à l’autre des sites, de Montréal à Berlin. Le coup d’envoi de ce parcours ludique entre la Bibliothèque du FIL et la Maison Fontaine sera donné par une lecture en français puis en allemand, du texte Berlin Alexanderplatz d’Alfred Döblin, et ce, dans une mise en espace étonnante et audacieuse imaginée  par les étudiants de l’École de design de l’UQAM.

Mise en espace de la lecture
Étudiants du DESS en design d’événements de l’École de design de l’UQAM, sous la direction de Céline Poisson

Lectrice de Berlin Alexanderplatz d’Alfred Döblin
Angela Konrad, metteure en scène, professeure de théâtre à UQAM

En collaboration avec le
Allemagne-Goethe-Institut

mardi 16 septembre, 12 h à 17 h
Deux lectures débutant à la Bibliothèque du FIL :
12  h 15 à 12 h 45  et 16  h 15 à 16 h 45

Du Parterre à L’Esplanade Clark du Quartier des spectacles

À LA RENCONTRE DU TRICKSTER: LITTÉRATURES, TERRITOIRES ET MIXITÉ

Le Trickster – littéralement celui-qui-joue-des-tours – est un personnage mythique de l’imaginaire collectif des peuples autochtones. À la fois multiforme, fugitif et farceur, il fait rire les plus tristes et modère les plus optimistes. Trickster, c’est aussi le nom donné par Exeko à son programme d’activités artistiques, récréatives et éducatives dédié aux jeunes autochtones de 8 à 16 ans.

Visuel-EXEKO-FIL2014

Illustration ©Pascal Bonenfant Montage ©Sylvain Marseguerra

L’organisme Exeko et Possibles Éditions vous invitent à une journée complète d’activités sur le site de la Bibliothèque du FIL soulignant de mille et une façons la parution du recueil de contes Terres du Trickster. Cadavres exquis, performances de cirque, rencontres interactives vous permettront  d’apprécier toute la richesse de l’imaginaire littéraire des cultures autochtones dans une atmosphère festive et inclusive en présence d’une vingtaine d’artistes, artisans et médiateurs culturels. Vous découvrirez comment des jeunes autochtones se sont réappropriés des contes transmis par les Aînés lors de spectacles, alliant théâtre, danse, cirque et chant, présentés dans leur communauté avant d’être adaptés pour publication par nuls autres que les écrivains Alexis Martin, Joséphine Bacon, Clifford Cardinal, François Gagnon, Natasha Kanapé Fontaine, Moe Clark & Catherine Voyer-Léger.

Présentation de Exeko
exeko_org

en collaboration avec Possibles éditions
Possibles-Editions
et avec le soutien financier de
logo_patrimoine_canadien

Vendredi 19 septembre, 11 h à 19 h 30
Animations et médiation  (11 h à 17 h) / Lancement (17 h à 19 h)

Au parterre du Quartier des spectacles
Entrée libre

DISENT-ELLES

antoine_quirion_couture.photo-FIL-disent-elles

© Antoine Quirion Couture

Disent-elles est une installation performative qui s’inspire des traits distinctifs de l’œuvre de Marguerite Duras : blancs, narrativité fracturée, déconstruction. À l’aide de techniques d’échantillonnage, ses films, ses entrevues et ses romans sont piratés pour alimenter un univers où les matières gestuelle, textuelle, visuelle et sonore sont fragmentées. Le dispositif multimédia, ponctué de performances vivantes, invite le public à écouter, regarder et ressentir Duras mais de façon totalement inattendue. Une manifestation qui aurait certainement plu à cette créatrice hors normes dont on fête cette année le centenaire.

Cocréation et interprétation
Priscilla Guy et Catherine Lavoie-Marcus

Conception sonore
Michel F. Côté

Conception vidéo
Antoine Quirion Couture

Mandoline Hybride remercie Circuit-Est centre chorégraphique
file000882

Samedi 20 septembre, 10 h 30 à 18 h
Installation multimédia (10 h 30 à 18 h) / Performances de 10 minutes (11 h, 12 h 30, 14 h, 15 h 30, 17 h)
QDS_couleur