LE DÉSERT MAUVE

Mélanie, une adolescente de 15 ans, en quête d’absolu, cherche à se définir dans un monde qui lui semble de plus en plus en perte d’humanité. Elle sillonne en voiture le désert de l’Arizona pour fuir l’ennui du motel où elle vit avec sa mère, près de Tucson. Le désert est indescriptible. La lumière avale tout. La réalité s’y engouffre. Le regard fond. Mélanie appuie sur l’accélérateur. Tout au bout de l’horizon mauve… le danger, la menace.

Dans un face-à-face avec Simon Dumas, l’écrivaine Nicole Brossard entame un dialogue autour de son roman iconique Le Désert mauve et aborde des sujets qui la fascinent depuis fort longtemps : traduction, processus de création, lecture du réel. Ces préoccupations, centrales dans son œuvre, posent la question : que peut bien signifier le mot « réalité » ? Dans un spectacle où s’entremêlent conférence, théâtre et cinéma, Brossard et Dumas racontent l’histoire de Mélanie et se frayent un chemin à travers les images que leurs paroles font surgir sous nos yeux et qui envahissent rapidement les murs, la surface du bureau, le classeur… Tout ce qui bâtit une fiction, personnages, lieux et objets, dimensions et beauté, se fait de plus en plus touffu. La réalité est ce que nous inventons. Qui serons-nous au sortir de l’image ?