IL EXISTE UN PALAIS DE TEINTES ET D’HYPERBOLES

Comment dire l’espace, sa relation avec le corps en mouvement ? Comment l’imaginer et le mettre en scène ? Peut-on sortir le texte du livre ? À l’occasion du lancement de Il existe un palais de teintes et d’hyperboles, le troisième recueil de l’auteure Mimi Haddam, c’est le défi que se donnera le duo montréalais d’artistes visuelles Pénélope et Chloë. Dans leur atelier du Mile-Ex aux allures industrielles, des installations textiles, colorées et ludiques, rendront vivant l’univers du recueil illustré par la designer graphique Ariane Leblanc. Toute en débordements, en glissements, en fuites et en ruptures, la poésie de Mimi Haddam réfléchit les espaces incertains sans formes étanches. Elle s’affaire à rendre perceptible l’image poétique au moment où elle s’évapore.