DANSES NOCTURNES

Charlotte Rampling ~ Sonia Wieder-Atherton

Vendredi 19 septembre à 20 h {achat de billet}
Samedi 20 septembre à 20 h {achat de billet}
Dimanche 21 septembre à 14 h {achat de billet}

À la mort de la poète américaine Sylvia Plath, en 1963 à Londres, le musicien britannique Benjamin Britten, qui vient d’écrire son War Requiem, a cinquante ans. Après plusieurs opéras, de grandes formes chorales et orchestrales, il compose la première de ses Suites pour violoncelle jouée par Rostropovitch pour la première fois au Festival d’Aldeburgh à l’été 1965. La même année paraît, à titre posthume, le dernier recueil de Sylvia, son chef-d’œuvre poétique, Ariel.

Danses

Ce que propose Danses nocturnes, c’est la rencontre impossible mais pourtant si naturelle des univers de deux grands artistes, Plath et Britten. Un spectacle qui nous invite à les écouter l’un et l’autre, l’un avec l’autre. Pour la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, qui est à l’origine de ce très beau dialogue musical et littéraire, c’est « comme si l’univers de Britten n’avait pas peur de celui de Plath. De ses extrêmes, du bruissement de sa langue. Bien au contraire. Comme si ces deux univers allaient de pair, se donnant la main. L’un précédant l’autre ou le suivant de ses marches obsédantes, ses chants profonds, ses couleurs infinies, ses contrastes, son humour même parfois. Et son sens de la forme.» C’est en anglais que Charlotte Rampling a choisi de dire les textes de Sylvia Plath. Tant par le timbre de sa voix, à la fois rauque et sensuelle, que par l’intensité qu’elle sait y mettre, elle nous révèle mieux que quiconque une œuvre poétique à nulle autre pareille avec «ses couleurs infinies, ses contrastes, son humour même parfois». En fond de scène défileront les très belles traductions en français de Valérie Rouzeau de Lady Lazarus, Letter in November, Daddy ou Love Letter, autant de poèmes qui témoignent de cette «voix sans concession qui est une plaie ouverte, l’incarnation poétique d’une violence qui nous touche tous, au-delà du déni et de la susceptibilité».

Vidéo : www.visiteursdusoir.com

Avec Charlotte Rampling (voix) ~ Sonia Wieder-Atherton (violoncelle) Poèmes de Sylvia Plath dits en anglais avec surtitrage en français Musique de Benjamin Britten

Conception Sonia Wieder-Atherton et Charlotte Rampling Assistante à la conception  Emmanuelle Touati Mise en scène Sonia Wieder-Atherton Création lumières Frank Thévenon

Production VISITEURS DU SOIR (France)

Réalisé avec le soutien du Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat Général de France à Québec
CGFQ-Q-p

L_HotelLeGermain_Montreal_C_4c

Vendredi 19 septembre à 20 h {achat de billet}
Samedi 20 septembre à 20 h {achat de billet}
Dimanche 21 septembre à 14 h {achat de billet}

Cinquième Salle de la Place des Arts
PDA_Hor_co-fond-transparent

50 $ / 42 $ (moins de 25 ans / aînés) – taxes en sus

Forfait VIP

Cercle des amis et des amies du FIl : 200 $

• Les meilleures places
• Un reçu d’impôt provincial de 100 $
• Un exemplaire du Livre des lecteurs – A Book of Readers de George S. Zimbel, offert par les éditions du passage